Far Cry 4 : le combattant de la liberté

La région himalayenne du Kyrat présentée dans Far Cr 4 est un lieu de mythes, de foi, de secrets, de mensonges et de beauté, et c'est l'une des régions les mieux réalisées que j'ai jamais explorées dans un jeu vidéo. Kyrat est une zone colossale, dense et visuellement diversifiée qui donne une impression de vécu et qui semble ancienne et détruite. Far Cry 4 met à profit chaque force présente pour créer un jeu dans un monde ouvert fabuleux pour un FPS riche en action et en aventure, sans toutefois réussir à reproduire des personnages agréables.

Le plus flagrant défaut est le protagoniste superficiel et ambivalent. Ajay Ghale, le fils américain des combattants de la liberté retourne à l'endroit où il est né, en Himalaya, pour répandre les cendres de sa mère et se retrouve impliqué dans la révolution de ses parents. C'est une prémisse humaine et intelligente qui justifie les combats effrénés menés par Ajay lors de son séjour à Kyrat. Cependant, le personnage d'Ajay n'est pas vraiment aussi intéressant que toutes les choses qu'il fait.

La diversité est le plus gros avantage remarqué dans le mode exploration et combat à la première personne de Far Cry 4. J'ai escaladé des falaises avec un matériel d'escalade pendant que je recherchais un trésor, des monuments religieux et des otages à délivrer. En m'aventurant dans les montagnes himalayennes, j'ai volé des masques à oxygène et des motos de neige pour survivre et utilisé l'environnement instable pour ensevelir mes ennemis sous de la neige. Des lettres depuis longtemps disparues ont raconté une histoire tragique à propos de laquelle je voulais en savoir plus. Des cartes de visite collectionnables m'ont mis sur la piste d'un tueur en série et j'éprouvai un respect mêlé d'admiration à la vue des lacs, des montagnes et des autres panoramas spectaculaires de Kyrat. Cela est parfois compromis par des graphismes de faible résolution et par une distance d'affichage inférieure sur Xbox 360 et PlayStation 3, mais en termes de fidélité visuelle, Far Cry 4 sur PC est comparable à Far Cry 3 et répond aux attentes quant à l'acceptation du matériel un peu vieillot.

J'ai aimé découvrir chaque mètre carré de Kyrat, parce que cela présentait toujours de superbes possibilités. Libérer cette cité du gouvernement oppressif a toujours été le but premier. Un peu comme dans Far Cry 3, les tours occupées par l'ennemi servaient de puzzles de plateforme avec un sens correct de progression personnelle. Le fait de monter au sommet vous donne une vision plus large du monde présenté dans Far Cry 4, mettant en lumière les endroits notables et débloquant de nouveaux objectifs.